petit rappel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

petit rappel

Message  Pascal C. le Ven 7 Fév - 12:13

Petit rappel : Sauf autorisation expresse et écrite de la Direction Générale de l'Aviation Civile et du contrôle aérien la base d'Îstres, le survol de la ville est strictement interdit aux modèles réduits car ils évolueraient dans l'espace aérien réservé soit aux avions de tourisme soit à l'Armée.

En règle générale, l'usage d'un aéro-modèle n'est autorisé que sur un terrain agréé par la FFAM afin de pouvoir bénéficier d'une assurance en cas de problème, soit sur un terrain privé avec l'autorisation écrite du propriétaire du moment qu'il respecte les conditions de sécurité nécessaires à la pratique de notre sport : Pas de ligne électrique ni route ni habitation à proximité immédiate de la zone de vol, pas de mise en danger des biens ni des personnes en cas de problème avec l'aéro-modèle.

Arles est au sein d'un espace aérien de catégorie D ce qui implique qu'un contact radio et l'obtention d'une clairance pour entrer dans son espace aérien sont obligatoires.
De plus, en condition de vol VFR (vol à vue) l'altitude mini de survol d'Arles est de 5000ft soit environs 1500m puisque c'est une ville dont le diamètre est supérieur à 3600m.
Problème : Les modèles réduits ont interdiction stricte d'évoluer au dessus de 500 ft soit environs 150m.


L'activité FPV nécessite obligatoirement d'être 2 : un pilote sous lunettes de réalité virtuelle ET un assistant qui doit obligatoirement garder le modèle à vue pour - théoriquement - pouvoir guider le regard du pilote et lui permettre de retrouver le visuel sur sa machine en cas de panne du système de transmission vidéo air/sol.

Donc, si j'étais toi, je ne posterai pas cette vidéo sur un forum public, encore moins sur le Net et surtout je ne recommencerai pas ce type d'imprudence car tu risque vraiment gros sur ce coup là.
Hormis les toujours possibles représailles judiciaires pour infraction à la loi, imagine ce qui aurait pu se passer si ton modèle percute un avion ou un hélico ou même si un simple problème mécanique l'avais fait tomber sur une maison, une voiture ou un passant...  Evil or Very Mad


Un peu de lecture supplémentaire - source DGAC :

Réglementation et législation sur l'utilisation des drones sur le territoire français


L'utilisation des drones est désormais encadrée par l'Arrêté du 11 avril 2012 relatif à la conception et à l'utilisation des aéronefs civils qui circulent sans aucune personne à bord.
Arrêté du 11 avril 2012

Classification des aéronefs sans pilote à bord en 7 catégories :

- Catégorie A : Les aéromodèles de moins de 25 kg , propulsés ou captifs, exclusivement utilisés à des fins de loisirs ou de compétition entre aéromodèles.
- Catégorie B : Les aéromodèles (donc de loisirs) de plus de 25 kg ou qui ne respectent pas les critères de propulsion décrit pour les catégorie A
- Catégorie C : Les aéronefs captifs de moins de 25 kg qui sont utilisés pour un travail aérien (photo, vidéo, thermographie, observations, relevés etc..).
- Catégorie D : les aéronefs utilisés pour un travail aérien d’une masse au décollage inférieure à 2 Kg (structure + charge).
- Catégorie E : les aéronefs qui n’appartiennent pas aux classes C et D, d’une masse inférieure à 25 kg ou par dérogation inf. à 4 kg
- Catégorie F : les aéronefs d’une masse inférieure à 150 kg
- Catégorie G : les aéronefs d’une masse supérieure à 150 kg

Zone d’évolution de l'aéronef :

Les textes prévoient également la classification des vols selon 4 scénarios :

S-1 : vols en vue direct du télépilote se déroulant hors zone peuplée, à une distance horizontale inférieure de 100 m du télépilote.

S-2 : vols hors zone peuplée, à une distance horizontale maximale de rayon 1 km du télépilote et de hauteur inférieure à 50 m au-dessus du sol ou des obstacles artificiels, sans aucune personne au sol dans la zone dévolution.

S-3 : vols en agglomération ou à proximité d’un rassemblement de personnes ou d’animaux, en vue directe du télépilote, à une distance horizontale maximale de 100 m du télépilote.

S-4 : : activités ne relevant pas du scénario 2

Les obligations administratives :

Dans toutes les scénario de vols, il est exigé avant toute opération :

- L'obtention d'un théorique ULM ou PPL

- Le dépôt et la mise à jour d'un manuel d'activité particulière (MAP)

- Une Déclaration de Niveau de Compétence (DNC)du télépilote établie par l'exploitant

- Une Déclaration de conformité de l'aeronef (si il s'agit d'un appareil de série, cette déclaration peut être délivrée par le constructeur si celui ci a fait la démarche auprès de la DSAC pour la série concernée)

- La démonstration du bon fonctionnement de tous les éléments de sécurité exigés pour le scénario de vol prévu (voir paragraphes suivants)

Les équipements de sécurité obligatoires sur les drones de catégories D et E :

Les aéronefs de catégorie D et E doivent obligatoirement disposer des sécurités suivantes:

- capteur barométrique permettant au télé pilote de connaître en temps réel l'altitude

- Dispositif de limitation d'altitude barométrique empêchant l’aéronef de dépasser l'altitude fixée par le scénario de vol (ex: limite à 50 m d'altitude en scénario S2 ). Étant précisé que ce dispositif doit fonctionner en cas de panne de transmission radio.

- Dispositif "failcrash" permettant de forcer un atterrissage lorsque l’aéronef sort du volume prévu par le scénario de vol. Étant précisé que ce dispositif doit fonctionner même en cas de panne de transmission radio

- Pour les aéronefs de catégorie E de moins de 4 kg: dispositif de protection des tiers au sol limitant l'impact à 69 joules (parachute, airbag...). Étant précisé que ce dispositif doit pouvoir se déclencher seul en cas de procédure automatique d’atterrissage d'urgence (failcrash), ou sur décision du telepilote.

- En scénario S2 et S4, les aéronefs doivent communiquer au télépilote leur positionnement, enregistrer tous les paramètres de vols durant les 20 dernières minutes, et en S4 être équipés d'un camera dirigée vers l'avant permettant de visualiser la présence de tiers en cas atterrissage forcé.

- En scénario S4, le télé pilote doit être titulaire d'un licence de pilote d'avion ou d'hélicoptère et disposer de 100 h de vol au minimum.

La délivrance du récépissé de déclaration annuelle devrait être précédée par une démonstration de vol pour les aéronefs ne disposant pas de certification de série. Les exploitants doivent en tout état de cause certifier que leur aéronef est conforme à ces exigences (télécharger la déclaration de conformité)
avatar
Pascal C.
Admin

Messages : 687
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel

Message  vicitor le Sam 8 Fév - 2:15

Il faut savoir prendre des risques dans la vie... Même si il est vrai que sa reste un peut dangereux mais bon de la à percuter un avion un hélico sa reste quand même compliqué vue que j'avais réglé mon drone pour qu'il ne dépasse pas 130 m. A mon avis ils abuse un peut sur les réglementation, bientôt nous ne pourrons même plus volé sur des terrains comme les plaines si sa continue. Mais bon c mon avis perso.  Rolling Eyes  Rolling Eyes  En tout cas je suis bien amusé à tourner ces images j’espère qu'elles vous vous avez aimé.   Very Happy Very Happy quitte à aller en prison au moins que les gens aime ma vidéo.  afro 

vicitor

Messages : 32
Date d'inscription : 22/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel

Message  Eric R. le Dim 9 Fév - 18:19

et oui, au file des années nos libertés effrites peu à peu...
avatar
Eric R.

Messages : 106
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 54
Localisation : Arles

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel

Message  Patrick J. le Lun 10 Fév - 18:39



Faut demander a Patrick Decarolis (Des racines et des ailes) comment ils font pour survoler des villes, se sont les roi du drone 

Pat
avatar
Patrick J.

Messages : 215
Date d'inscription : 03/08/2013
Age : 67
Localisation : Arles

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel

Message  Pascal C. le Mar 11 Fév - 17:25

Bonne idée, en plus c'est un Arlésien (d'origine), il était à l'école avec mon Oncle (Bon... ça remonte aux années 60...  Laughing )
avatar
Pascal C.
Admin

Messages : 687
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel

Message  Patrick J. le Jeu 13 Fév - 13:01

je viens de trouver ça :

http://www.helicomicro.com/nancy-le-drone/

Pat
avatar
Patrick J.

Messages : 215
Date d'inscription : 03/08/2013
Age : 67
Localisation : Arles

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel

Message  Pascal C. le Jeu 13 Fév - 21:39

Article Interessant, merci Patrick !
j'en déduit que même le FPV sur un terrain FFAM est interdit par la loi alors que c'est une discipline agréée... Les juristes sont parfois incompréhensibles.
avatar
Pascal C.
Admin

Messages : 687
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel

Message  Patrick J. le Sam 22 Fév - 19:52

Juste pour amener de l'eau au moulin ....  Rolling Eyes 



http://www.franceinfo.fr/transports/chroniques-du-ciel/drone-civils-quelle-reglementation-1320307-2014-02-16


Pat
avatar
Patrick J.

Messages : 215
Date d'inscription : 03/08/2013
Age : 67
Localisation : Arles

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel

Message  Renaud le Dim 23 Fév - 18:12

merci Patrick et Pascal pour vos rappels en info sur les multi-rotors

pour info ce que dit la FFAM,
Communiqué FFAM : Drones ou aéromodèles, il faut chosir !  

De plus en plus de modèles de type multi-rotor, désignés pompeusement drones, sont proposés sur le marché. Sous cette appellation dont le but est d’aguicher le client et de promouvoir le produit, le commerce spécialisé ne propose en fait rien d’autre que de simples aéromodèles destinés au loisir. Les drones, même s’ils ressemblent en apparence à des aéromodèles, correspondent à un usage tout différent : le travail aérien. Or, les drones doivent respecter une réglementation spécifique.

Qu’est-il applicable aux aéromodèles de type multi-rotor ? Ils doivent correspondre aux règles établies par la DGAC pour l’aéromodélisme (1) ce qui permet de les faire évoluer sans restriction sur nos terrains d’aéromodélisme sous réserve de respecter la réglementation liée à l’espace aérien. Mais attention, on ne peut pas les utiliser n’importe comment, même si leurs performances leur autorisent un emploi qui sort de nos activités de base. En effet, il est impossible de les utiliser pour aller surveiller son voisin ou sa voisine, prendre des photos ou des vidéos des habitations environnantes car il y a dans ce cas violation de la vie privée. Pour un aéromodèle (avion, planeur, hélicoptère, multi rotor) équipé d’un appareil photo ou d’une caméra vidéo, seules des photos ou des vidéos de son terrain habituel sont possibles. Voilà la limite d’utilisation.

Il est donc totalement inapproprié d’utiliser le terme drone pour ces aéromodèles sauf si leurs utilisateurs sont des professionnels effectuant du travail aérien. Ainsi, nous pouvons imaginer qu’un aéromodéliste prenne plaisir à faire voler un aéromodèle le week-end, et l’utiliser le lundi pour réaliser du travail aérien. Il devient donc un drone. Mais alors les conditions d’emploi changent et la réglementation également qui leur est applicable en matière d’évolution dans l’espace aérien (2).

(1) Arrêté du 11 avril 2012 relatif à la conception des aéronefs civils qui circulent sans aucune personne à bord, aux conditions de leur emploi et sur les capacités requises des personnes qui les utilisent.

(2) Arrêté du 11 avril 2012 relatif à l’utilisation de l’espace aérien par les aéronefs qui circulent sans personne à bord.
avatar
Renaud
Admin

Messages : 242
Date d'inscription : 09/03/2012
Age : 41
Localisation : Beaucaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum